Climatisation sans unité extérieure : comment ça fonctionne ?

- Catégories : Climatisation

À première vue, une climatisation sans unité extérieure peut sembler surprenante. En effet, comment a-t-on bien pu remplacer ce groupe extérieur encombrant et nécessitant de gros travaux, pour faire place à un équipement monobloc, simple à poser ?

Zoom sur un climatiseur moderne et innovant, offrant de nombreux avantages.

Climatisation sans unité extérieure : qu’est-ce que c’est ?

La clim sans unité extérieure est un climatiseur monobloc. Tous ses éléments sont rassemblés dans un seul caisson, à installer dans la pièce à refroidir. Il peut également s’agir d’une climatisation réversible, aussi appelée pompe à chaleur air/air réversible. Cet équipement compact, doté d’un seul élément, permet de chauffer une habitation l’hiver et de la rafraîchir durant l’été.

Composé d’un seul caisson, cet appareil est tout aussi efficace et performant qu’une clim classique, tout en offrant un gain de place conséquent et une installation facilitée. Mais pour en profiter totalement, il est important de bien choisir son modèle afin d’opter pour du matériel adapté à vos besoins énergétiques et à votre habitat.

Concrètement, comment ça marche ?

La climatisation monobloc comprend 3 éléments principaux :

  • un compresseur ;
  • un diffuseur ;
  • un détendeur.

Lorsqu’il s’agit d’une climatisation réversible, le fonctionnement est le suivant :

1. En hiver, l’air extérieur est puisé via les bouches d’aération qui se trouvent sur l’emplacement de l’installation. Le compresseur crée alors de la chaleur à partir des calories extraites et le diffuseur propulse l’air chaud à l'intérieur.

2. En été, c’est l’inverse. L’air chaud de la pièce est rejeté grâce au détendeur et au fluide frigorigène vers l’extérieur, tandis que de l’air froid est diffusé à l’intérieur. Dans le cas d’un climatiseur non réversible, seul le mode “climatisation” fonctionne. Dans ce cas, le prix à l’achat est moindre. Toutefois, attention : si la clim inverter peut chauffer une pièce, elle doit seulement être utilisée en chauffage d’appoint, quelle que soit la situation.

Comment installer une climatisation sans unité extérieure

L’installation d’un climatiseur sans bloc extérieur présente l’un des premiers points forts de cet équipement. En effet, la pose d’un climatiseur monobloc ne nécessite pas de gros travaux. C’est l’appareil parfait lorsqu’il est difficile d’accéder à la façade de votre logement. Le caisson s’installe uniquement dans la pièce à refroidir ou à réchauffer (dans le cas du climatiseur réversible).

Il est bien plus simple d’installer une climatisation monobloc qu’une clim classique avec unité extérieure. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez tenter de poser votre équipement par vous-même. Mais pour une pose plus sécurisée, mieux vaut tout de même faire appel à un professionnel, qui saura adapter l’installation selon la configuration de votre habitation, de façon à limiter les pertes d’énergies. Il sera question de percer des trous dans le mur, de sorte de faire passer les tuyaux réservés au captage et au rejet de l’air ainsi qu’à l’évacuation du condensat. On utilisera les bouches d’aération déjà présentes pour procéder aux échanges de calories.

Quels sont les modèles de climatiseurs monoblocs existants ?

Vous souhaitez installer une climatisation sans unité extérieure ? Plusieurs formats et modèles existent. Vous pourrez ainsi vous orienter vers deux catégories distinctes :

  • le split, ou climatisation murale ;
  • la console, ou climatiseur sur pieds.

Le climatiseur split a l’avantage de réduire l’encombrement de la pièce et de s’intégrer facilement à la décoration intérieure. Il souffle de l’air depuis la partie supérieure, ce qui permet une bonne diffusion de l’air dans la pièce. Toutefois, pour bien tenir au mur, le split nécessite l’utilisation de fixations renforcées. Cela n’est pas le cas de la console, dont le poids est entièrement supporté par les pieds. Ce type d’appareil se place au sol comme un radiateur et sa taille, plus importante, permet bien souvent une puissance plus grande. Son point faible : son format davantage imposant, un choix à éviter, donc, pour les petites surfaces.

Outre ces deux grands types de climatiseurs monoblocs, il existe également d’autres différences, notamment en ce qui concerne le design. Selon l’espace à refroidir et la surface disponible au mur, vous pourrez ainsi vous orienter vers un climatiseur horizontal ou vertical. Il existe également des modèles mobiles, parfaits pour une utilisation ponctuelle. Vous avez aussi le choix entre une climatisation réversible, à utiliser comme chauffage ou clim tout au long de l’année, et un climatiseur monobloc simple, sans possibilité de chauffer la pièce, mais moins coûteux. Rendez-vous sur notre gamme de climatisations sans unité extérieure pour comparer les offres !

Inverter et On/Off : les différentes technologies

Quel que soit le type de climatisation sans unité extérieure, deux technologies sont aujourd’hui utilisées sur le marché : les systèmes On/Off et Inverter. Avec la première technologie, les cycles de chauffage et de climatisation se lancent et s’arrêtent brusquement, ce qui entraîne des pics de consommation. La mise en marche et l’arrêt peuvent être lancés au fil de la journée selon les températures ou peuvent être programmés à l’avance. La technologie Inverter, quant à elle, offre une modulation progressive en fonction des besoins réels de chauffage et de climatisation. Le compresseur est ainsi moins sollicité et la température ambiante est optimisée en fonction du climat. Ce système moderne est présent sur la plupart des climatiseurs monoblocs récents.

Différents critères pour bien choisir votre climatisation sans unité extérieure

Une fois que vous avez choisi votre modèle de climatiseur selon son design, son format, son mode d’installation et ses fonctionnalités, d’autres critères de sélection peuvent vous aider à procéder à votre achat. D’abord, il est important de se baser sur la surface de la pièce à rafraîchir pour faire votre choix. En effet, cette observation influera sur la puissance sélectionnée, mais aussi sur la taille du climatiseur. Pour une petite pièce, optez plutôt pour une climatisation murale à moyenne puissance. Pour une pièce plus grande, vous pouvez choisir une console de la gamme supérieure. Ensuite, vous devez prendre en compte le débit sonore du climatiseur. Car une climatisation sans unité extérieure est toujours plus bruyante qu’un modèle classique. Consultez les décibels indiqués sur les fiches des différents modèles pour effectuer votre sélection, et optez pour une installation éloignée des chambres à coucher si l’appareil est trop bruyant ! Enfin, n’oubliez pas de regarder la classe énergétique de votre appareil avant l’achat afin d’optimiser votre consommation d’électricité.

Vous pouvez également vous orienter vers une climatisation avec extérieure, plus conventionnelle. Retrouvez notre guide pour tout comprendre sur la climatisation avec unité extérieure.

Partager ce contenu